Célébrer la Nature

Univers
Vert qui Unit tout ce qui Est
Au Cœur
Un langage d’Amour qui tisse et relie.
 Corine, La voix de la forêt

Un vendredi matin une lecture m’interpelle. J’ai enfin entre les mains mon magnifique magazine Druidéesse tant attendu. Une tasse de thé noir à la bergamote tout près de moi, enveloppée dans un plaid doux avec ma fille qui dort paisiblement dans mes bras, je commence une lecture aléatoire. «Entrer en forêt. Laisser la forêt entrer en vous», page 40. Mon cœur s’emplit d’une joie immense, ces mots me parlent, m’envoûtent, m’apaisent. Je savoure chaque ligne, chaque paragraphe, je me régale, je suis ici et maintenant. Je chemine en Forêt, je m’accueille dans tout ce que je suis, lumière et ombre. Je déguste mon thé et j’écoute ce que ces lignes que je viens de lire évoquent en moi.

petite fille qui marche sur un immense tronc d'arbre

Cet après-midi, comme tous les jours, j’emmène ma fille dans les pins et nous marchons en riant, on respire l’air frais, on fait chuchoter les feuilles humides, on creuse la terre avec les branches que l’on trouve sur le sol, on fait rouler les pignes, on écoute les oiseaux se parler entre eux, on ramasse les petits trésors par-ci, par-là. Je chemine en Forêt, je m’accueille dans tout ce que je suis, lumière et ombre.

Depuis des mois je prends le temps de flâner entre les arbres aussi souvent que possible, d’écouter les brindilles qui craquent sous mes pieds, de respirer, de réfléchir, de sourire, de pleurer aussi, d’écouter le silence, d’accueillir mes émotions, de m’apaiser. La nature nous invite à ralentir, à prendre conscience de notre environnement, à nous reconnecter, c’est un véritable antidote à la fatigue et à l’anxiété. Ces instants de déconnexion avec le monde extérieur et d’exercice physique – nous marchons souvent plusieurs kilomètres tout en ramassant les pignes ou les petits morceaux de bois pour agrémenter le feu – sont devenus précieux et nécessaires.

enfants épanouis dans la nature

Se déconnecter, ne plus être dans la productivité, profiter de l’instant, rire, respirer, être ensemble… Cela nous rend plus sereins, plus forts, plus performants aussi. On se relie à la Nature, on se relie entre nous, on se respecte et on s’écoute tout comme on respecte la jolie forêt qui nous offre tant de joie et de bien-être. Ces moments de méditation forestière me font du bien et m’offrent un ancrage incroyable dans l’instant présent. Je chemine en Forêt, je m’accueille dans tout ce que je suis, lumière et ombre.

Crédit photos –  Annie Spratt via Unsplash
2019-09-07T01:40:54+00:00 20. 11. 2018|Slow Life, Vie de famille|4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Marylène 3 décembre 2018 at 16 h 14 min - Reply

    Magnifique et reposant billet. Comme je suis en accord avec toi. Je suis entourée de forêts et c’est un lieu où je pourrais passer des heures. À méditer notamment. Je suis de plus en plus anxieuse et j’ai besoin de ces moments de pleine conscience et de retour aux valeurs les plus simples et les plus douces. La nature est la première évidemment. Il faut la protéger vraiment !

    • Catherine 6 décembre 2018 at 23 h 18 min - Reply

      En effet, la Nature nous offre une richesse incroyable, la préserver est la moindre des choses.

  2. marine 4 février 2019 at 10 h 06 min - Reply

    sublime !

Laisser un commentaire