Vaincre un coup de froid

Vaincre un coup de froid

Avec l’arrivée du froid les virus ont tendance à frapper. Des vecteurs de transmission sont présents quasiment partout et les états grippaux avec leurs petits signes fort désagréables peuvent apparaître. À la maison, nous évitons le plus possible les médicaments en passant par les méthodes plus naturelles quand nous le pouvons. Nous privilégions la prévention avec au menu les plats réconfortants épicés et agrémentes de l’ail ainsi que les agrumes en abondance. Les 10 gouttes par jour de l’extrait des pépins de pamplemousse sont absolument miraculeuses. Toutefois, il nous arrive d’être plus fatigués que d’habitude et de prendre un coup de froid. Nous nous armons donc de patience et utilisons les remèdes doux qui fonctionnent plutôt bien.

La soupe réconfortante aux tomates

C’est une soupe délicieuse qui permet de se réchauffer très vite mais également de booster le système immunitaire qui a besoin d’un coup de pouce. La préparation est ultra simple: je coupe quelques tomates, 1 oignon et quelques gousses d’ail en petits morceaux que je fais revenir ensuite avec un peu d’huile d’olive pendant quelques minutes en ajoutant du curcuma, du poivre noir et du gingembre frais râpé ou en poudre. Ensuite j’ajoute de l’eau selon la quantité de la soupe souhaitée, généralement j’en mets un mug d’eau par personne et je laisse revenir tout cela à feu doux pendant 10-15 minutes. Il suffit de mixer la soupe et de la déguster bien chaude, agrémentée de thym et de basilic si vous en avez, c’est succulent!

Le vinaigre de cidre

Cet antibactérien naturel est un allié puissant contre les maux de gorge, il est parfait en gargarisme. Il suffit de mélanger une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, de préférence bio, dans un grand verre d’eau tiède et utiliser ce mélange comme bain de bouche plusieurs fois par jour. Si vous trouvez que le mélange est trop acide, vous pouvez y ajouter un peu de miel.

Les boissons chaudes

Des plantes comme le thym en tisanes bien chaudes sont parfaites pour s’hydrater en apportant un coup de boost pour nos défenses immunitaires. Personnellement, je m’en lasse après quelques tasses et je préfère faire infuser des fruits rouges surgelés ou encore quelques lamelles de citron riches et vitamine C avec un peu de gingembre et du miel foncé ou de sirop d’agave pour éviter trop de sucre.

L’homéopathie conte les rhinites

De l’Oscillococcinum ou de l’Influenzinum 9CH (peut être préscrit par votre médecin traitant) pour les grands dès l’apparition des premiers symptômes. Pour notre fille de 19 mois nous lui donnons en prévention le Sulfur Iodatum 15CH en deux doses à sept jours d’intervalle. En traitement nous utilisons de l’Allium Cepa 7CH pour les écoulements clairs et de l’Hydrastis canadensis 7CH si l’écoulement vire au jaune voire vert. Si son nez est bouché la nuit et les écoulements clairs sont présents en journée nous utilisons le Nux Vomica 7CH quatre fois par jour environ. Pour effectuer ses lavages du nez nous utilisons de l’eau saline (je fais dissoudre le gros sel marin dans de l’eau chaude et je garde ce mélange dans un bocal en verre) et un Rhino Horn qui est nettement beaucoup plus efficace que le mouche-nez pour les bébés.

L’importance des petits gestes doux

Lorsqu’on est malade, une bonne douche chaude ou encore un bain en fin de journée font un grand bien. J’aime placer quelques branches d’eucalyptus frais sous le pommeau de douche pour bénéficier des bienfaits de son parfum délicieux. Boire beaucoup pour éliminer les toxines et hydrater le corps, se faire un gommage doux, un masque de visage ou encore s’accorder un bref massage sont des petits gestes doux qui apportent du réconfort lorsque nous passons par ces moments désagréables. S’écouter, prendre le temps de s’arrêter, se recentrer est indispensable pour aller mieux rapidement.

Les huiles essentielles

À utiliser avec précaution, on ne le répétera jamais assez. Il existe des ouvrages très complets à ce sujet, notamment celui de Danièle Festy. Prenez toujours le temps de discuter avec votre médecin traitant ou votre pharmacien avant d’utiliser une huile essentielle.

Avec un enfant en bas âge que j’allaite, j’utilise les huiles essentielles avec beaucoup de parcimonie et uniquement dans l’objectif de «désinfecter» les espaces de vie. J’ajoute quelques gouttes de tea tree, de ravinstara ou de l’eucalyptus dans mon diffuseur d’huiles 10 minutes par jour après avoir bien aéré la pièce. J’utilise les mêmes huiles lorsque je fais le ménage en les ajoutant au savon noir que j’utilise pour laver le sol et j’aère bien la maison par la suite!

Crédit photos –  Annie Spratt via Unsplash



3 thoughts on “Vaincre un coup de froid”

  • Merci ! Je suis justement en pleine rhino-pharyngite et ces conseils viennent compléter ce que je fais déjà. Mon problème étant que cela tourne souvent en sinusite et provoque des petits problèmes auditifs.
    Mon homéopathe m’a prescrit un traitement mais si éventuellement tu connais quelques astuces nature je suis preneuse. Merci 🙏

    • Je te conseille les yeux fermés l’extrait des pépins de pamplemousse. Il en existe en spray nasal et il est parfait pour les sinusites! Tu peux le trouver facilement dans une pharmacie ou un magazin bio. J’essaie également de me donner un petit coup de pouce grâce aux probiotiques, cela aide énormément de retrouver la forme rapidement. Prends soin de toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *