Privilégier le jeu libre

Tout naturellement, le jeu permet à nos tout-petits de découvrir le monde qui les entoure, l’explorer et mener leurs propres expériences. Ils développent ainsi leur créativité, ils apprennent à mieux se connaître et à gérer leurs émotions.

Nous avons voulu favoriser la motricité libre de nos enfants des leur naissance afin qu’ils puissent découvrir leur environnement à leur propre façon, sans contraintes fixées par nous les adultes, tout en préservant leur sécurité. Nous avons donc réaménagé la maison de façon à ce qu’ils puissent aller partout sans se mettre en danger et en ayant leur espace à eux avec quelques livres et jouets sobres, esthétiques et à la fois solides mis à la disposition.

 

Au fur et à mesure de leur évolution le jeu extérieur a pris de plus en plus d’ampleur. Ils aiment jouer dans le jardin, explorer la forêt pendant les balades en famille, jouer dans les parcs et les airs des jeux lorsque nous passons du temps en ville. Ces moments sont importants pour expérimenter toute sorte des choses qui ne sont pas accessibles lorsqu’ils jouent à la maison. Les sensations, la perception, les matières diffèrent et les enfants s’amusent beaucoup à s’inventer des nouvelles activités.

J’aime énormément observer mes petits jouer seuls, je n’interviens que lorsqu’ils se mettent en danger, en rampant sur une chaise bien trop haute pour eux par exemple. De plus en plus souvent ils prennent l’initiative du jeu et décident par eux-mêmes de ce qu’ils veulent ou de ce qu’ils ne veulent pas. Très souvent nous sommes invités à participer et ces moments-là sont fort agréables!

Je suis persuadée que le jeu libre rend un énorme service à nos enfants.
Ils utilisent leurs capacités à penser et à imaginer, à résoudre des problèmes, à anticiper, à réguler leurs émotions, ils deviennent de plus en plus autonomes puisque le jeu qui n’a pas des règles stimule leur autonomie et leur laisse la liberté de faire leurs propres choix, de prendre des décisions.

l'enfant dans la nature

 

Comment encourageons-nous le jeu libre?

La motricité sans entraves étant notre maître mot depuis le début, le jeu se fait souvent avec les objets du quotidien et un peu partout dans la maison. Dans le jardin nous avons regroupé de la vieille vaisselle dans une cagette en bois pour les jeux d’extérieur. Nous laissons les enfants choisir par eux-mêmes leurs activités et leur laissons la possibilité de «s’ennuyer», ils finissent toujours par trouver une occupation. Dans la maison nous avons très peu des jouets et des livres et nous utilisons la rotation pour inciter les enfants à réinventer la façon dont ils utilisent tel ou tel objet. Tout est mis à leur hauteur, de façon à ce que cela soit bien visible et facilement accessible en permanence. Les jouets que nous possédons sont «ouverts» (de l’anglais «open-ended toys»), c’est-à-dire qu’ils sont dénués de toute interprétation précise. Les cubes de construction, les morceaux de tissus, les pignes, les bâtons ramassés dans la forêt, les figurines d’animaux, les petits instruments de musique en bois font parfaitement l’affaire. Nous avons adopté une jolie famille des poupées Waldorf de seconde main, elles sont toute simples, fabriquées en matières naturelles, leurs traits n’imposent aucune émotion à l’enfant et l’invitent constamment à faire l’appel à son imaginaire. Nous privilégions toujours la qualité à la quantité ainsi que la récupération quand c’est possible. Nous chinons dans les brocantes et les vide-greniers et parfois même sur Internet afin de consommer de façon la plus responsable et économique possible. Nous achetons rarement des jouets neufs, mais toujours d’une excellente qualité et fabriqués à la main avec des belles matières durables et non polluantes.

Crédit photos –  Annie Spratt via Unsplash

2019-09-30T00:31:56+00:00 29. 11. 2018|Slow Life, Vie de famille|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. marine 4 février 2019 at 10 h 14 min - Reply

    Nous essayons au maximum de développer l’imagination de notre enfant aussi . j’ai d ‘ailleurs remarqué comme toi que plus tu encourages l’enfant à jouer seul et avec moins de jouets , plus il est devient imaginatif et il se concentre d’avantage . Notre fils aime aussi énormément jouer dans la nature c’est ce qu’il préfére d’ailleurs , qu’il pleuve ou qu’il fasse beau ! J’aime beaucoup tes articles sur la parentalité et encore merci pour le livre sur la pédagogie Waldorf , ce livre me passionne !

    • Catherine 22 mai 2019 at 10 h 57 min - Reply

      Oui, la nature est immense terrain de jeu pour eux, j’aime beaucoup cette connexion et la possibilité de s’inventer des milliers d’histoires et des jeux! Ravie que ce beau livre te plaise, c’est ma petite bible à moi depuis des mois 🙂

Laisser un commentaire