Maternage proximal #1: La vie en portant

Maternage proximal #1: La vie en portant

Les enfants aiment partager la vie de leurs parents et de la fratrie. Nos bras sont souvent les premiers «porte-bébés»: chaleureux, rassurants, enveloppants, ils savent s’adapter aux tout-petits. Mais il n’est pas toujours facile de conjuguer notre attention au bébé avec nos activités quotidiennes. Il est indispensable parfois de revoir nos priorités et délaisser certaines tâches pour un temps plus au moins long. Pour ce qui reste à faire, le portage est un très bon moyen de rester en contact avec son petit, sans mettre tout le reste entre parenthèses.

Les bénéfices du portage

Porter son enfant offre de multiples bénéfices, et ce dès la naissance: câlins à volonté, relation à l’autre et au monde, stimulation du système sensoriel, développement postural et tonique. Le portage simplifie grandement le quotidien. Tout en vivant «notre» vie, Bébé y participe à sa façon. Il est beaucoup plus facile de rester à l’écoute de ses sensations et de ses besoins: percevoir sa faim, sa fatigue, l’aider à trouver facilement le sommeil, accompagner efficacement les désagréments d’une poussée dentaire ou d’une maladie. Porter son enfant c’est aussi avoir plus de liberté: nos mains sont libres, les sorties sont faciles – pas de poussette à plier-déplier-ranger dans la voiture, aucun chemin ou lieu inaccessible. Le portage est également un excellent support de relation: l’enfant nous observe, nous lui parlons en permanence, expliquons nos activités, verbalisons de ce qu’il voit, sent, entend autour de lui. Il est plus facile de découvrir le monde, se mettre en confiance, remplir son réservoir émotionnel quand on est contre sa maman ou son papa. Les petits sont actifs dans le portage: ils suivent nos mouvements, s’accrochent, sont éveillés au monde tout en se laissant bercer par la vie contre notre cœur, lovés contre nous en sécurité, tout comme avant leur naissance. Porter c’est s’offrir l’occasion de multiples moments pour créer et maintenir un lien d’attachement fort avec le tout-petit et inversement.

Les points clés d’un portage respectueux

Porter c’est respecter l’autre mais aussi et d’abord soi-même. Il existe de nombreux porte-bébés physiologiques, qui respectent la mécanique du corps et le confort de chacun: les porte-bébés en tissu, à nouer ou préformés (écharpe de portage, sling, mei-tai, suppori etc.). Selon le moment, selon nos goûts et ceux de notre enfant, le portage peut se faire sur le ventre, sur la hanche ou dans le dos.

Porter s’apprend. Ainsi, un petit temps d’adaptation et d’apprentissage est nécessaire, tout en restant patients et confiants. C’est plus agréable de faire les premiers essais lorsque le porteur et le bébé sont disponibles, devant un miroir, en se faisant aider par une personne qui s’y connaît – le mieux reste de voir un(e) moniteur(trice) de portage. Le choix du support de portage doit toujours être fait en adéquation avec le poids et l’âge de l’enfant. Nous avons beaucoup aimé l’écharpe classique de la marque Je Porte Mon Bébé (leur chaîne Youtube regorge des superbes tutos de portage!) et le porte-bébé ErgoBaby qui peut être utilisé dès la naissance. Je les ai trouvé facilement d’occasion, en parfait état, ils nous servent encore aujourd’hui.

Les règles de base pour porter en sécurité

La bonne hauteur pour porter son petit reste celle des bisous, c’est-à-dire que Bébé doit être placé assez haut pour que vous puissiez embrasser sa tête. Le nez du Bébé doit être dégagé, parallèle au soi ou plus haut. Le porteur doit rester attentif et vérifier régulièrement que le Bébé a l’espace nécessaire pour respirer. Le portage s’effectue toujours en position verticale. La position allongée en hamac n’est pas recommandée. Le tissu ne doit pas seulement soutenir le bas des fesses de Bébé mais également le dos et aller jusqu’au creux des genoux. Pour que Bébé se positionne confortablement, son dos doit être arrondi, ses jambes ne doivent pas pendre vers le sol mais au contraire être soutenues en former un M, les fesses plus basses que les genoux.

Porter demande à rester actifs, le porte-bébé ne remplace ni nos bras ni notre attention, il apporte simplement une aide. Ainsi, il est important de prendre en compte à tout moment que nous portons un petit être et le protéger des dangers d’extérieur. En été, les extrémités de son corps et sa tête doivent être protégées du soleil, il est inutile de l’habiller trop chaudement. En hiver, il est important de ne pas laisser Bébé avoir trop froid. Nous utilisons une écharpe épaisse en laine pour couvrir Bébé et le protéger contre les coups de vent. Il existe également des manteaux et des ponchos adaptés au portage.

Gare aux objets à la portée des petites mains! Lorsqu’il est porté (surtout dans le dos), le tout-petit peut attraper des tas de choses…

Porter exclue automatiquement certaines activités: le porteur ne peut pas courir, faire du vélo, monter dans une voiture et/ou conduire ou faire d’autres activités dangereuses pendant le portage. Pour se pencher, il est important de penser à soutenir Bébé mais aussi à plier ses propres genoux pour bien repartir le poids. Le porte-bébé ne remplace absolument pas le siège auto!

Last, but not least: afin d’éviter les mauvaises surprises, il est très important de bien vérifiez le matériel de portage et prendre en compte ses spécificités – inspecter le tissu, les coutures, les boucles et le système de fermetures du porte-bébé régulièrement; pour une écharpe de portage, inspecter l’usure du tissu, sa tension et ses ourlets.

Le choix de materner son enfant ou pas en le portant reste un choix personnel. Accueillons-le avec bienveillance et empathie. Derrière cette décision se trouvent des êtres vivants, une grossesse et un accouchement dont nous ne connaissons pas l’histoire. Il n’y a pas de bien ou de mal faire. On fait de notre mieux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *