Madeleine: une affaire de famille

Madeleine: une affaire de famille

Adepte des couches lavables depuis la naissance de ma fille, je suis fière de pouvoir soutenir les initiatives qui naissent un peu partout dans notre beau pays. Je vous embarque à nouveau dans la (ré)découverte de ce joli concept! C’est avec une joie immense que je vous présente Madeleine, une mumpreneuse pétillante et engagée qui nous confie son aventure entrepreneuriale familiale. Après avoir testé les couches lavables avec leurs enfants, Madeleine et son mari Mathieu ont décidé de démocratiser cette initiative écologique avec la création de La Couche Verte, une entreprise de vente et de location des couches lavables située en Gironde. 

Peux-tu te présenter? 

Je m’appelle Madeleine, j’ai 35 ans, je suis mariée à Mathieu, je suis maman de deux petites filles et d’un bébé surprise prévu pour décembre 2020.

J’habite près de Bordeaux en Gironde à la campagne, dans la maison où j’ai grandi après un passage de 8 ans sur Paris. A la naissance de ma première fille, j’ai eu envie d’un retour aux sources, avec une vie plus douce, de grands espaces verts et loin des transports en commun. Je pense que c’est ce changement de lieu de vie (et un livre offert par ma sœur « Famille presque zéro déchet, the guide ») qui nous a poussé à faire plus attention à notre façon de consommer et aux déchets que l’on gênerait après chaque achat. Tout doucement, nous nous sommes lancés dans un mode de vie zéro déchets, nous avons commencé par la salle de bain (lingette lavables, savons et shampoings solides, nous n’avons pas encore trouvé le dentifrice idéal…) puis la cuisine (achat en vrac, réutilisation des sac d’emballage, suppression des bouteilles en plastique…) et finalement les autres achats (vêtements, jouets, matériel de puériculture) ne sont plus que des achats d’occasions. En plus de faire du bien à la planète, on a fait aussi beaucoup de bien à notre porte monnaie.

Donc quand notre deuxième fille est née, il nous a semblé tout naturel d’utiliser des couches lavables (si possible d’occasion).

Quel est ton parcours?

J’ai essentiellement un parcours dans la gestion administrative d’hôtel et de restaurant donc rien à voir mais mes connaissances en comptabilité et gestion m’aident beaucoup aujourd’hui. Par contre depuis des années je ressens l’envie d’être entrepreneuse comme l’envie d’avoir des enfants. J’ai toujours eu plusieurs idées d’entreprenariat, certaines sont restées des rêves et d’autres se sont concrétisées. La Couche Verte est ma première entreprise qui allie à la fois mon envie professionnelle et mes valeurs – l’écologie, la parentalité. Je me sens vraiment utile, j’ai l’impression d’être en mission pour la planète! A chaque fois qu’une famille adopte les couches lavables en fin de location je me dit « un petit pas pour cette famille, un grand pas pour la planète, grâce à moi entre autre » (rires).

Comment l’idée de créer La Couche Verte a-t-elle germé dans ton esprit?

Quand on s’est lancé dans les couches lavables pour notre deuxième fille, nous avons fait beaucoup de recherches car il existe beaucoup de modèles, beaucoup de marques, différentes matières… C’était intéressant mais vraiment chronophage. Heureusement, une amie nous avait conseillé de ne pas acheter un gros lot d’une seule marque, donc on a investi dans plusieurs modèles, on a testé et revendu ceux qui nous convenaient pas. Du coup, acheter, tester et revendre ça prend du temps et de l’argent. Finalement, nous avons persisté et nous avons réussi à faire des couches lavables une normalité dans notre quotidien. Nous avions eu beaucoup de témoignages de personnes qui avaient abandonné en cours de route et qui étaient re-passées aux couches jetables, nous avions trouvé ça tellement dommage que nous nous sommes dit qu’il fallait, pour la planète, aider les parents désireux d’utiliser les couches lavables. La Couche Verte est née.

Pourquoi ce nom?

Je suis assez terre à terre… « La Couche » pour les couches lavables (mais mon mari lui pense à la couche d’ozone ce qui est tout aussi logique) et « verte » car le vert représente l’écologie, la nature.

Quelle est ta journée type?

Oulala, si je suis mumpreneuse c’est avant tout pour avoir la possibilité de gérer mon temps, en fonction de mes enfants. Je suis là pour les amener à l’école et pour les récupérer le soir, je suis là si ils sont malades, je suis là si il faut les accompagner à une sortie scolaire… Tout ça est très important pour moi. Dès qu’ils ne sont pas là c’est boulot, boulot, boulot en plus de gérhttps://lacoucheverte.fr/er La Couche Verte je suis aussi comptable pour une entreprise familiale d’hydrothérapie du côlon sur Paris. Heureusement, nous travaillons à deux sur La Couche Verte avec mon mari, entre répondre aux questions des parents en difficulté, répondre aux demandes de location, le nettoyage entre chaque location, la gestion des stocks de couches, essayer de nous faire connaître auprès des collectivités pour toucher un plus grand nombre de personnes, l’animation des réseaux sociaux, l’administratif.. Il y’ du boulot pour 4!

Où puises-tu l’inspiration?

Je pense auprès de mon entourage et des témoignages que je reçois mais essentiellement sur les réseaux sociaux, plus particulièrement sur les groupes Facebook comme Couches lavables au naturel ou bien Couches lavables pour tous: entraide et bienveillance. N’importe qui peut venir parler de ses craintes, de ses doutes ou difficultés vis à vis des couches lavables et il y a toujours une oreille attentive et/ou de nombreux témoignages pour s’entraider. Les modératrices de ces groupes (dont j’ai pu faire partie à une époque) font un travail formidable, alimentent de nombreux fichiers pour que chaque personne qui se lance dans les couches lavables puisse trouver les réponse à ses questions.

Peux-tu nous parler de ta sensibilité au respect de la Planète?

Je pense que vivre à la campagne et être entouré tous les jours de la nature m’aide. Le fait d’avoir des poules, un potager, des plantes aromatiques et voir tout ce petit monde évoluer au quotidien nous sensibilise. J’habite également là où j’ai grandi donc je connais les lieux depuis 35 ans et je vois l’évolution, le nombre d’habitations autour de nous qui augmente chaque année, les supermarchés de plus en plus grands, le bruit et les éclairages la nuit… C’est effrayant mais j’ai quand même beaucoup de chance de vivre et de faire grandir mes enfants ici.

A deux avec Mathieu vous organisez régulièrement des ateliers avec les parents et les professionnels de la petite enfance pour les aider dans l’aventure des couches lavables.  Pourrais-tu nous en dire un peu plus?

Très souvent, en atelier nous rencontrons des futurs mamans (on essaye d’attirer plus de papas avec Mathieu, notre Papa La Couche Verte, mais pour le moment ils restent discrets), c’est un vrai plaisir de passer un moment avec elles car attendent une naissance – c’est un moment merveilleux (je ne parle pas des maux de la grossesse :)) savoir qu’un enfant sera bientôt là c’est du pur bonheur!

Un conseil à donner à toutes celles et tous ceux qui ont envie de sauter le pas et adopter les changes lavables? 

Premier conseil: ne pas écouter son entourage lorsque ce dernier vous dit que c’est trop compliqué ou sale sans avoir essayé ou bien que c’est un retour en arrière.

Deuxième conseil, ne pas investir un trop gros budget dans une seul marque sans la connaître. Utilisez un service de location avec accompagnement cela vous permettra de vous faire votre propre idée avant d’investir, de connaître quel modèle vous convient ainsi qu’à la morphologie de votre enfant et enfin votre portefeuille vous en remerciera car vous ferez par la suite un achat en connaissance qui ne finira pas au placard.

Quel est ton livre/podcast préféré du moment?

J’adore écouter tous les soir avec mes filles le podcast Encore une histoire, c’est pas très pro mais c’est un bon moment d’évasion ensemble, cela permet à ma grande d’être calme pendant que la petite tète et, cerise sur le gâteau, il y a plusieurs histoires pour sensibiliser à l’écologie!

Aurais-tu un petit mot à ajouter?

Nous disons toujours avec mon mari que même si tous les enfants utilisaient une seule couche lavable par jour ça serait un énorme bienfait pour notre planète. Donc même si vous ne pouvez pas ou voulez pas utiliser des couches lavables à 100%, juste avec une ou deux par jour vous contribuerez à l’amélioration de notre écologie!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *