Petit bonheur simple #1: Waldeinsamkeit

De temps en temps je pars faire une balade en Forêt. Seule. J’aime marcher doucement dans ses sentiers boisés parmi les piliers de grands pins landais. Il y a cette délicieuse odeur terreuse des pignes, de la mousse et des feuilles mortes. La bruyère améthyste orne les vieilles racines entremêlées, elle scintille, invite au voyage.

nature des landes de gascogne

Tout en avançant lentement, je me détache de ce flot ininterrompu des choses à faire, des demandes, des frustrations que j’ai laissé derrière moi en sortant de ma maison. Je respire lentement, au rythme de mes pas. Je m’éloigne des responsabilités et de la charge mentale de maman, d’épouse, de femme. Le bruitage de mes propres pensées s’estompe peu à peu, je sens la terre sableuse de la forêt à travers la semelle de mes bottes d’écuries.

la marche nordique

Nul besoin pour moi de marcher trop vite ni trop loin. J’emprunte souvent le même parcours, tout en restant attentive à tout ce qui se passe autour de moi. J’aime flâner en forêt et l’observer en pleine conscience, d’être présente à mon environnement sans porter de jugement, en savourant chaque instant de ce bonheur simple. Je laisse alors la forêt entrer en moi. Au plus profond de moi-même je ressens comme un lien indicible, ancestral et profond avec la nature qui m’entoure. Cette sensation est inimitable et bouleversante de beauté.

reconnexion avec soi dans la nature

En allemand, on parle de Waldeinsamkeit (*la contraction de «Wald» – forêt et «Einsamkeit» – solitude) que l’on pourrait traduire en français comme la sensation d’être seul dans les bois. C’est exactement cela que j’éprouve dans ma forêt. Cette sensation est très émouvante et libératrice. Seule, face à moi-même, entourée des arbres centenaires, je prie pour que les générations futures puissent connaître la beauté de la nature et d’éprouver Waldeinsamkeit à leur tour.

Une balade comme celle-ci me fait toujours un bien fou sur le moment. Son souvenir, quant à lui, me ressource plus tard, le moment venu, quand l’angoisse monte, quand la fatigue m’envahit, quand j’ai du mal à accompagner mes enfants dans la bienveillance sans que la marmite n’explose. Ce petit souvenir simple et lumineux m’aide à traverser ces instants sombres, il m’apaise et forme un puissant antidote au stress et à l’éco-anxiété. Comme la petite allumette qui brûle et illumine une pièce noire par son halo. Tel est le pouvoir de la Nature et de l’espoir qu’elle porte. Always.

Crédit photos  –  Annie Spratt via Unsplash

2019-10-09T23:09:00+00:00 8. 10. 2019|Slow Life|0 Commentaire

Laisser un commentaire