Alfia: des robes intemporelles qui ne nous coûtent pas la Planète

Aujourd’hui je vous invite à découvrir l’univers hygge et féminin d’Alfia, une mompreneuse inspirante et passionnée pour qui la chine et la récup’ sont les maîtres mots. La mode ne doit pas nous coûter la Planète, en voici la preuve!

Peux-tu te présenter?

Bonjour, je m’appelle Alfia. Je vis à Saint-Petersbourg. C’est ici que j’ai ouvert mon atelier de confection des robes Kookaburra à partir du tissu vintage.

Quel est ton parcours?

À la base, mon parcours n’a rien à voir avec la couture. J’ai fait des études des langues pour devenir professeur d’allemand! Depuis toute petite j’étais déjà très attirée par la fabrication des vêtements, d’abord pour mes poupées et ensuite pour moi-même. Un jour j’ai même dit à mes parents que je voulais devenir designer du prêt-à-porter plus tard. Ce rêve ne s’est pas concrétisé à la sortie du lycée, comme beaucoup des jeunes à cet âge je n’avais pas encore de projet professionnel clair et précis en tête, je n’avais que 16 ans et je me suis dit que j’avais toute une vie devant moi pour trouver ma voie. En attendant il fallait bien continuer mes études, j’étais plutôt douée en allemand,  je me suis alors inscrite en fac des langues.

 

marque des vetements ethique et ecoresponsable

 

Comment est venue l’idée de créer des robes?

Lorsque j’ai obtenu ma maîtrise j’ai réalisé que je devais absolument me focaliser sur un projet professionnel qui me tient réellement à cœur. À cette époque je me suis initiée à la couture par moi-même et ce fut un coup de foudre immédiat. Ensuite l’idée de créer mes propres robes m’est venue et je me suis mise à peaufiner le projet Kookaburra. J’ai longtemps travaillé sur la coupe pour obtenir quelque chose à la fois féminin et candide. J’adore les tissus vintage qui ne manquent pas ici, leur qualité est exceptionnelle, leurs motifs originaux et uniques, c’est tout simplement merveilleux! J’ai décidé de les utiliser pour affirmer ma propre démarche écologique tout en travaillant sur la création des jolies pièces intemporelles et uniques que l’on peut garder longtemps dans sa garde-robe.

 

mompreneuse lifestyle

 

Quelle est ta journée type?

Ma journée commence toujours par un petit-déjeuner, c’est mon petit moment rien qu’à moi que je chéris tout particulièrement. Je prends le temps de jouer avec mon fils, je m’occupe de la maison et parfois je me pose sans rien faire, cela fait un bien fou de temps en temps! Ensuite je pars dans mon atelier où le travail ne manque pas! Mes journées sont bien remplies entre la confection des robes, la recherche des nouveaux tissus, les mails et les appels clients, les shootings et les envois des commandes à travers le monde entier.

 

robe tissu vintage green lifestyle

 

Quelles matières utilises-tu pour tes créations et d’où proviennent-elles?

Toutes les matières que j’utilise pour la confection de mes robes sont vintage sans exception. Je les déniche dans les brocantes, les vide-greniers et même sur internet. C’est toujours très impressionnant de découvrir tous ces trésors qui dorment au fond des placards des autres!

robe faite main green garde robe

 

Comment est-elle née ta passion pour le vintage?

Je dis souvent en plaisantant que cette passion est liée à mon enfance et au niveau de vie modeste de mes parents. Quand on a peu de moyens mais toujours envie d’avoir des jolis vêtements, vous voyez? J’ai pris l’habitude de faire le tour des friperies avec une amie, nous y avons découvert un tas des jolies choses à des prix abordables. Petit à petit mes préférences au niveau vestimentaire se sont formées grâce à la chine. Ce fut un aller sans retour pour moi, je suis littéralement tombée amoureuse de ces boutiques dédiées au seconde main et de leur univers si particulier.

 

chiner recycler mode de vie ecoresponsable

 

Tu aimes donner une nouvelles vie aux vieux objets, pourquoi?

Je suis persuadée que les «vieilleries» ont une âme! Elles ont toutes leur propre caractère et leur beauté. Les choses modernes peuvent être très belles aussi, cela n’a aucun doute. Il m’arrive parfois d’avoir le béguin pour quelques créations « modernes ». Mais je trouve qu’en produisant et en consommant sans cesse du neuf alors qu’il y a déjà tellement des choses qui existent, on passe vraiment à côté de quelque chose d’important.

 

belle robe tissu vintage faite main

 

D’où viennent tes inspirations?

J’ai une chance énorme d’habiter à Saint-Petersbourg, c’est une ville sublime dotée d’un charme inimitable. J’adore son ciel (surtout en été, en période des nuits blanches!), ses nombreux canaux, ses majestueux bâtiments en pierre. Mon entourage et mes amis m’apportent beaucoup, tout comme mes voyages et mes lectures. Sans oublier ma famille qui est une source d’inspiration quotidienne pour moi, nous sommes des sacres rêveurs!

 

hygge lifestyle

 

Ta maison est très joliment décorée et dégage une belle ambiance chaleureuse, quel est ton secret pour ajouter du hygge dans ta vie quotidienne?

Je n’ai pas de recette hygge précise à donner. Je dirais que pour moi le plus important c’est d’être entourée par des objets que j’aime vraiment. Chez moi il y a peu des choses, elles sont assez disparates au niveau du style et de provenance, mais je les aime toutes et c’est cela qui contribue à créer un univers authentique et chaleureux. J’adore incorporer les éléments de la déco ancienne, toutes ces petites merveilles d’antan que je trouve en chinant.

 

 

Les gâteaux et pâtisseries font partie intégrante du hygge et ne manquent pas à ton feed Instagram, tu as même créé un hashtag pour dévoiler tes recettes. Peux-tu partager avec nous ta recette gourmande réconfortante préférée?

J’adore cuisiner, c’est vrai! Préparer un repas pour ma famille, mes amis ou rien que pour moi est toujours une source de plaisir. J’ai toujours eue une préférence pour les produits de saison. J’adore la rhubarbe, les myrtilles, les groseilles, les girolles, l’oseille. L’une de mes recettes gourmandes préférées est celle de la tarte aux groseilles à maquereau. Pour préparer la pâte j’utilise 100g de beurre doux, 100g de sucre, 1 œuf, 1 pincée de sel et entre150-180g de farine de blé. Je mélange le tout et j’étale la pâte à la main dans mon moule. Je met mon moule au frais, préchauffe mon four à 200 degrés en préparant le mélange de 200g des groseilles avec 100g de sucre. J’ajoute mon mélangé sucré à la pâte et j’enfourne le tout pour 35 minutes environ. J’aime servir cette tarte au petit-déjeuner avec une boule de glace à la vanille et un café bien chaud, c’est parfait pour démarrer la journée du bon pied!

Merci à Alfia pour ce bel échange, vous pouvez découvrir son quotidien saint-pétersbourgeois via son compte Instagram @hello_kookaburra!

Crédit photos – Kookaburra

2019-11-26T21:28:12+00:00 3. 4. 2019|Belles rencontres|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. la gourmandise de 3 avril 2019 at 13 h 10 min - Reply

    Merci de ce partage qui me correspond beaucoup, je n’aime pas laisser de côté les vieilleries. J’aime leur donner une deuxième vie.
    Bonne journée

    • Catherine 22 mai 2019 at 9 h 57 min - Reply

      Merci de ton retour! Nous sommes de plus en plus nombreux nombreux à donner une nouvelle vie aux objets, c’est beau je trouve. Belle journée à toi!

Laisser un commentaire