Pauline: accompagner le changement

Pauline: accompagner le changement

Aujourd’hui je vous présente avec beaucoup de joie Pauline, une jeune mumpreneuse à l’origine d’un très beau projet. Éducatrice de formation Pauline a toujours apprécié accompagner les gens dans leurs choix de vie. Utiliser des changes lavables en est un, alors  Pauline a créé CouchiCoucha pour informer et faciliter la vie d’autres parents autour de Montpellier dans l’Hérault et le Sud Aveyron. Couchicoucha débroussaille le terrain pour offrir aux familles (et pas que!) une expérience simple et agréable des couches lavables, un geste écologique simple qui me tient tout particulièrement à cœur!

Quel est ton parcours?

Je m’appelle Pauline, j’ai 28 ans depuis quelques jours. Je suis maman d’un petit Homme depuis presque 2 ans. Cela faisait des années que l’envie d’être mère me brûlait et j’ai attendu que le papa de mon enfant en ait l’envie lui aussi. Je vis dans une petite ville de sud de la France entre Larzac et littoral. Professionnellement, après un Bac Littéraire j’ai démarré des études de sciences du langage en faculté mais ce n’étais pas le bon moment pour moi et je suis partie voyager. A mon retour j’ai choisi de faire une formation qualifiante et pas trop longue car j’avais besoin de concret … C’est ainsi que je me suis formée au métier de Monitrice-éducatrice avec enthousiasme et ai depuis accompagné différents publics : demandeurs d’asile, adultes et enfants et situations de handicap intellectuel ou psychique. J’ai une activité à mi-temps dans un Etablissement d’Accueil Non Médicalisé au sein d’Atelier Thérapeutique où j’ai pour mission de proposer des temps d’accueil intergénérationnels aux adultes, jeunes adultes et personnes vieillissantes dans le secteur médico-social. Je mène également un atelier « STIMULI » deux après-midi par semaine où je propose des activités sensorielles à un petit groupe d’adultes. Je pense que ma mission sur terre et le verbe qui me guide est celui « d’accompagner », de proposer mon soutien, d’être au côté de…

couches lavables aux matières respectueuses pour la santé des bébés

Comment l’idée de créer CouchiCoucha a-t-elle germé dans ton esprit?

Comme beaucoup d’entre nous, devenir mère a beaucoup chamboulé ma vie et après mon congé maternité je n’ai pas eu envie de retourner au travail m’occuper d’autres personnes mais de rester auprès de mon bébé, là où je me sentais à ma place. J’ai donc pris un congé parental pour rallonger ce temps auprès de lui. Il y a eu plusieurs étapes avant de prendre cette décision que j’ai eu du mal à l’affirmer auprès de mon entourage … et de mon employeur.

J’étais également sensibilisée à l’écologie mais encore une fois, l’arrivée de mon enfant m’a résolument mise face à mes convictions et mon besoin d’aligner pensées et actions. Pendant ma grossesse j’ai passé un temps fou à chercher des renseignements sur les couches lavables qui me paraissaient être une évidence dans ma démarche de consommation et de mode de vie plus responsable. Après la naissance de mon fils j’ai essuyé quelques déboires avant que « tout roule »…. couches d’occasion mal choisies, lessives trop grasses, modèles non adaptés à la morphologie de mon bébé, matières trop peu absorbantes, encrassages …

Rêveuse et (un peu) hyperactive j’ai mis ce temps passé à la maison à profit, je me souviens bien de cet éclair dans mon esprit alors que j’étais en train de faire la vaisselle en portant mon bébé au dos #momlife … Je voulais partager mes ressources à ce sujet pour faire évoluer les habitudes et la société!

Après être passée par plusieurs idées différentes j’ai choisi de créer CouchiCoucha: un service de conseil en couches lavables, proposant des ateliers, de la location de kits d’essai et du dépôt-vente de bonnes occasions.

Ensuite les choses ont roulé assez facilement j’ai rencontré pas mal de personnes assez naturellement, une coopérative d’entrepreneurs se trouvait en face de l’établissement médico-social où je travaille, le centre de gestion et de tri des déchets de mon territoire m’a proposé de financer une formation d’accompagnement des collectivités à l’utilisation des couches lavables en interne, j’ai créé un partenariat avec la E-boutique Maman Natur’elle qui est située 20 minutes de chez moi, avec une seconde E-boutique … et récemment une porteuse de projet de création d’une filière de fabrication de couches lavables dans l’Hérault ainsi qu’un service de lavage m’a contacté pour me proposer un partenariat également.

Pourquoi ce nom?

J’avais envie que ça soit rigolo et attrayant, que ça « rafraîchisse » un peu le sujet !

quotidien d'une jeune entrepreneuse française

Quelle est ta journée type?

Euuuuh … Alors, vraiment, j’essaie de travailler le rythme dans mon quotidien car je suis convaincue que ça m’apporte de la sérénité et que c’est aussi très rassurant pour mon enfant … mais pour l’instant je n’y arrive pas ! Les jours où je travaille comme monitrice éducatrice (2,5 jours/semaine) la journée ressemble à celle de beaucoup de mamans qui travaillent : préparer la journée et les sacs la veille, amener mon fils chez sa nounou, une tétée-câlin avant de se quitter et le soir se retrouver, jouer un peu, retrouver notre routine, puis c’est l’heure du coucher ensuite j’ai quelques heures durant lesquelles je crochète, couds, lis, zone sur Instagram ou travaille pour CouchiCoucha selon mon degré de fatigue. Pour l’instant je n’ai que peu de temps à consacrer à cette activité car je tiens en priorité à être disponible et présente à mon enfant et donc, à m’accorder également suffisamment de temps libre et de bienveillance à moi-même pour l’être envers lui.

Où puises-tu l’inspiration?

Pour CouchiCoucha je me suis principalement inspirée sur les réseaux sociaux et les services que proposaient des micro-entreprises similaires! J’aime beaucoup la communication, la boutique et les services de Margaux du Cul dans l’Herbe située à Nantes (que je remercie de tous ces précieux conseils également).

Pour le quotidien je m’inspire beaucoup des réseaux sociaux, la consommation responsable et raisonnée @merciraoul @lykkeway @lecanicole, des mouvements less is more et zéro déchets. Pour l’éducation de mon fils mais aussi ma philosophie de la vie de famille je m’inspire également beaucoup du less is more mais aussi de la pédagogie Waldorf-Steiner qui est pour moi une vraie philosophie avec ses trois axes d’éducation : tête-main-coeur, sa connexion et son respect de la nature. Mon compte « waldorf » préféré est celui de Isabelle Huiban @mainsdelaine. J’aime beaucoup le livre de Monique Tedeschi Steiner Waldorf à la maison, et ceux de Isabelle Huiban.

Enfin, pour le féminin, la maternité, la connaissance de soi et le sacré j’aime vraiment le travail de Camille Sfez (merci pour son beau livre que tu m’a offert et qui m’a fait du bien), les comptes des doulas comme celui d’Hélène Rock @helenerockdoula ou encore @karma.mamas mais aussi @karinelasagefemme @maternitésacrée @motherhoodintothewild et j’en oublie sûrement!

famille waldorf éducation bienveillante et instruction alternative des jeunes enfants

Peux-tu nous parler de ta sensibilité au respect de la planète?

Ma sensibilité au respect de la planète découle de ma philosophie de vie, je crois que tout est lié, que le respect de soi, des êtres vivants, de la nature vont de pair. Pour moi l’un ne va pas sans l’autre. J’ai besoin qu’il y ait du sens dans mes actes de la vie quotidienne. Utiliser des changes lavables c’est faire un pas de côté par rapport à nos habitudes de consommation, d’utilisation des objets qui passent entre nos mains. J’avais à cœur de proposer le seconde main pour mettre en avant la possibilité de réemployer des objets qui sont encore en état d’être utilisés. Je propose donc à la vente, lors des ateliers ou de certains événements, des couches qui me sont confiées en dépôt-vente par des familles. Ces couches sont évidemment vérifiées minutieusement afin d’être sûr qu’elles sont en très bon état de fonctionnement. Je communique également sur les points importants à vérifier lorsqu’on achète d’occasion pour ne pas être déçu par un lot de couches défaillantes.

grandir autrement les générations futures

Tu collabores avec plusieurs collectivités qui amorcent une transition vers l’utilisation des couches lavables au sein des certaines micro-crèches. Pourrais-tu nous en dire un peu plus?

Oui, j’ai accompagné une micro-crèche dans sa transition. Elle est en 100% lavables depuis le mois de mars 2019 maintenant. Je reste encore disponible pour l’équipe jusqu’à la fin de l’année. J’accompagne également de centre de tri et de gestion des déchets « Syndicat-Centre-Hérault » dans son projet de sensibilisation de la population et des professionnels de la petite enfance à l’utilisation des changes lavables. Le syndicat s’est équipé de 6 kits de prêt qui tournent pour des périodes de deux mois au sein de familles volontaires. Le prêt entièrement gratuit permet aussi aux professionnels de la petites enfance qui accueillent les enfants en journée de tester les changes lavables sans avoir de contraintes d’entretien. Ce projet est bien ficelé, il y a des rencontres périodiques entre familles et professionnels, des entretiens téléphoniques afin de s’assurer d’une bonne communication. Trois autres collectivités m’ont sollicité récemment pour les accompagner dans leur transition.

Un conseil à donner à toutes celles et tous ceux qui ont envie de sauter le pas et adopter les changes lavables?

– Prendre le temps de se renseigner, le mieux est de participer à un atelier dans sa région (ex: conseillères APINAPI ou d’autres indépendantes)
– Ne pas acheter un gros lot de couches avant la naissance de son enfant car on peut, par la suite, être déçus par des couches qui ne sont pas adaptés à la morphologie de notre bébé, où un système de couches qui ne nous convient pas. L’idéal est de passer par la location pour tester modèles et systèmes différents 😉
– Y aller doucement sans se mettre la pression, rester proche de ses habitudes quotidiennes et amorcer le changement petit à petit ! On peut commencer avec quelques couches lavables et y aller à fond quand on se sent prêts!

Quel est ton livre/podcast préféré du moment?

J’adore écouter le podcast Empowerment des mamans de Kristelle Cardeur et celui de Clementine Sarlat sur la Matrescence qui m’ont permis de mettre des mots sur ce que j’ai traversé ces deux dernières années!
Mes livres ouverts en ce moment sont : Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes, Parler pour que les touts petits écoutent de Johanna Faber et Julie King et Parler de langage sensoriel de son enfant de Priscilla Dunstan.

Aurais-tu un petit mot à ajouter?

Oui, je ne sais pas vers où cette activité va me mener, ni si j’arriverais à y consacrer plus de temps pour en faire un « vrai » boulot mais j’y aurai connu de riches rencontres, fait l’apprentissage de nouvelles compétences et partagé des informations pour aller vers une société plus respectueuse de notre maison à tous, la planète Terre. Merci Catherine, de m’avoir permise de m’exprimer par cet interview!

Merci infiniment Pauline pour ce bel échange! Vous pouvez la retrouver sur Instagram @couchi.coucha

Crédit photos – CouchiCoucha



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *