Geste simple #2: Couches lavables

Geste simple #2: Couches lavables

La décision d’alléger l’empreinte environnementale de notre fille en utilisant les couches lavables est venue tout naturellement bien avant sa naissance. D’après Christelle Beneytout, dont j’ai dévoré le livre emprunté à la médiathèque, chaque jour de nouveaux enfants rejoignent les 5% de moins de 3 ans qui porteraient des couches lavables en France. Je conseille vivement son livre à toutes celles et tous ceux qui se lancent dans l’aventure: ce guide pratique fait découvrir les couches lavables, il est complet, simple, concis et précis. Christelle partage ses précieux conseils relatifs à l’achat, à l’utilisation, à l’entretien et à la façon dont on peut confectionner les couches soi-même. En choisissant les couches lavables vous pouvez préserver la santé de vos enfants, faire un beau geste vert pour l’environnement, de plus ce choix s’avère réellement très économique du point de vue financier.

Pour notre part, nous avons investi dans un pack de 6 couches lavables type TE1 – un modèle évolutif grâce aux boutons de pression, avec 12 inserts en coton pour tester le concept et voir si tout nous convenait en pratique. Nous avons gardé cette quantité des couches, cela fait 21 mois que nous les utilisons et c’est vraiment génial. Concernant l’entretien, nous faisons des lavages à froid tous les jours avec une lessive faite maison sans parfums de synthèse, enzymes, azurants optiques, phosphates… Nous procédons au nettoyage en profondeur de nos inserts une fois tous les 5 mois environ avec des cristaux de soude et un cycle à 60 degrés. Nous utilisons également des voiles biodégradables pour faciliter le traitement des selles: les inserts souillés sont jetés directement aux toilettes et les inserts humides partent soit dans le compost soit dans la cheminée. Lorsque nous sommes en déplacement, nous utilisons un sac imperméable pour transporter les couches sales, il se glisse facilement dans le sac à dos ou dans un tote-bag. Nous stockons les couches sales dans un seau plastique acheté il y a bien longtemps avec quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (antiseptique naturel) au fond du seau, cette huile est également utilisée dans notre lessive maison. Le change se fait avec des lingettes lavables, à l’eau.

Évidemment, le « zéro déchets » n’est pas toujours possible lorsque nous sommes en voyage. Parfois nous n’avons pas la possibilité de faire laver ou faire sécher nos couches chez des amis ou dans les appartements Airbnb où nous sommes logés. Dans ce cas nous utilisons les couches jetables achetées chez Lidl, ces paquets nous durent longtemps, nous piochons quelques couches lorsque c’est nécessaire. C’est fort dommage, mais lorsqu’il n’y a pas d’autres alternatives, il est très difficile d’en faire autrement.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *